Veja, la basket responsable présente chez Neiwa Toulouse

mercredi, septembre 26, 2018

La référence de la basket Française !

L'histoire commence en 2004 avec l’arrivée sur le marché d’une marque 100 % écolo et branchée de basket au design simple et épuré. Veja signifie « regarder » en portugais, un clin d’œil à leur volonté de consommer différemment la mode en la rendant plus humaine. Derrière ce concept, François-Ghislain Morillion et Sébastien Kopp qui ont réussi au fil des années à s’imposer comme l’une des marques les plus engagées. Ces derniers reposent sur l’écologie, le développement social et la justice économique au sein du cycle du produit : de la production, à la conception jusqu’à la vente. Le but est d’être rentable avec des valeurs environnementales et humaines.

N'étant pourtant pas designers de base, les fondateurs ont pris le temps de le devenir en apportant toute leur attention et leur temps dans la création de chaque modèle, on en compte 19 aujourd’hui. Ils s’investissent autant dans leur studio de design, car ils ont un seul objectif : créer des baskets qui vont traverser les époques.

 

Succès immédiat pour la marque bâtit sur des vraies valeurs

Après plus de 10 ans d’existence, Veja a fondé une réelle relation de confiance avec ses collaborateurs et clients grâce à une totale transparence : selon eux, il faut pouvoir tout montrer et être fier de ce que l’on montre. La conception a lieu dans la région de Porto Alegre au Brésil, là-bas tout est calculé pour concevoir un produit de qualité, répondant aux valeurs de la marque : la semelle est produite à partir de caoutchouc naturel d’Amazonie, la toile est faite de coton biologique. On retrouve également le b-mesh sur certains produits, fabriqués à partir de bouteilles recyclées. Enfin, le cuir utilisé pour les baskets est tanné de façon végétale. Mais la marque ne s’arrête pas là, les produits sont ensuite transportés par voie maritime (moyen de transport le moins polluant).

Zoom sur deux matières premières phares dans la conception d’une basket Veja :

 

Le coton bio :

Le coton biologique utilisé est produit par des associations d’agriculteurs au Brésil ou au Pérou. Pour améliorer le niveau de vie des producteurs, Veja travaille en circuit court dans le but de limiter les intermédiaires et donc d’accroître leur rémunération.

Depuis 2004, 180 tonnes de coton bio ont été achetées directement aux producteurs à un prix plus intéressant pour eux que celui sur le marché : en 2017, le kilo de coton bio revient à 3,04 € pour Veja tandis que le cours mondial est de 1,73 €, ce qui représente 90 % de plus que le prix du marché.

Pour améliorer encore plus leur impact social et environnemental, la marque travaille en collaboration avec des ONG comme ESPLAR, une ONG Brésilienne qui accompagne les producteurs en leur fournissant un soutien technique et une protection de leurs récoltes.

Le caoutchouc naturel :

Le caoutchouc fait partie des matières phares de la construction d’une basket, c’est pourquoi Veja achète du caoutchouc sauvage directement en Amazonie et collabore avec les « seringueiros ». C’est une communauté de personnes qui vivent dans la forêt, ils possèdent des droits d’exploitation, c’est donc eux qui saignent les arbres à caoutchouc, ce qui leur permet de se régénérer, ils récoltent environs 25 litres de caoutchouc par jour.

   

Comme pour le coton bio, cela engendre des frais plus coûteux, en 2017 le caoutchouc leur revient à 2,77 € le kilo tandis que le caoutchouc synthétique est d’environ 1,35 à 2,55 le kilo selon le cours du pétrole.

Veja travaille en collaboration avec une association, Amopreab, qui coordonne la production de caoutchouc et permet la rémunération des seringuerios dans la réserve.

 

Des valeurs humaines avant tout

Veja a confié 100% de sa logistique à Ateliers sans frontières, ce qui permet l’insertion par le travail d’une centaine de personne et l’amélioration de leur situation sociale. Le but est de lutter contre l’exclusion par le travail, aujourd’hui plus de 200 personnes ont retrouvé un emploi et une situation stable après avoir travaillé dans leur logistique.

 .

Au sein des usines brésiliennes, la marque respecte ses engagements sociaux : les ouvriers travaillent dans de bonnes conditions : 7 heures par jour avec repos en fin de semaine pour un salaire de 450 à 500 € par mois, ce qui représente 25 % de plus qu’un salaire de base. Ils bénéficient de 4 semaines de congés payés et sont rémunérés pour leurs heures supplémentaires. La proximité de l’usine avec le lieu d’habitation est également un critère important chez Veja, 40 % des salariés ont une habitation proche et pour les 60 % autres, un service de bus collectif est à leur disposition. Pour s’améliorer davantage, des audits sociaux sont mis en place pour comprendre et connaître les besoins de leurs ouvriers et leur permettre de bénéficier d’une bonne qualité de vie.

Des baskets pas comme les autres

Tout cela implique des coûts de production élevés, une paire de basket coûte 5 à 7 fois plus cher qu’une basket traditionnelle à produire et pourtant Veja possède un bon rapport qualité/prix (80-170€).

Alors comment la marque fait-elle pour s’aligner face à la concurrence ?

Tout simplement, en se concentrant sur l’essentiel : la qualité du style et de la fabrication. Pour cela, elle assume son absence totale en termes de budget publicitaire, marketing et actions de sponsoring afin d’éviter tout impact financier pour son consommateur. C’est donc tout le contraire des grandes firmes et leurs campagnes publicitaires faramineuses qui impactent à 70 % sur le prix. Pour se faire connaître, Veja vise avant tout sur sa réputation et le bouche à oreille, ce qui semble visiblement très bien fonctionné avec un chiffre d’affaires qui ne cesse d’augmenter.

Leur théorie est simple, investir dans le réel plutôt que dans le fictif, optimiser leurs heures pour passer plus de temps sur le terrain et ne pas investir d’argent et d’énergie dans des choses artificielles. C’est donc une optimisation afin que chacun y trouve son bonheur, dans le respect de tous.

Convaincre d’abord par le style

Aujourd’hui la marque possède déjà une large gamme de produits phares tels que le modèle V10 qui remet au goût du jour la sneakers des années 80, mais aussi le modèle Esplar, V12, Holiday, ou plus innovant encore, des modèles 100% vegan.

 
 

 

Cependant, il faut savoir que Veja souhaite avant tout être mis en avant pour le design de ses baskets ; le côté éthique et équitable n’est en aucun cas un argument de vente ou le positionnement voulu. La marque prône simplement une mode « Slow-fashion » et s’oppose au phénomène actuel de « fast-fashion » avec un consommateur addicte qui achète, porte, jette et remplace, faisant perdre la valeur du produit.

                                      

C’est donc une bonne alternative aux fameuses sneakers qui courent les rues depuis quelques années, avec un bon rapport qualité prix, un design épuré et une nouvelle façon de consommer la mode, de manière équitable et responsable.

Alors qu’attendez-vous pour venir découvrir notre collection en boutique ou directement sur notre e-shop !